La techno au service du contenu

Raciste1La créativité dans la création de contenu peut passer par l’innovation technologique ou l’utilisation judicieuse des moyens mis à votre disposition. L’effet est multiplié quand l’auditoire est surpris. Les causes sociales qui disposent souvent de moins de moyens que les marques commerciales peuvent alors en profiter pour faire passer leur contenu de manière divertissante, séduisante ou frappante.

Vous ne verrez jamais cette campagne belge antiraciste où une jeune femme blanche se promène dans la rue en disant: «Je ne suis pas raciste, mais…», et où elle égraine tous les clichés racistes qu’on peut imaginer. La vidéo s’est arrêtée parce que les gens l’ont stoppée en cliquant sur le bouton «dislike». Plus les gens choisissaient de ne «pas aimer» la vidéo, plus vite elle s’arrêtait. L’organisme qui voulait démontrer que chacun peut s’impliquer afin d’arrêter les discours racistes a réussi à sensibiliser la population en lui montrant que chaque petit geste peut avoir un grand impact.

RacisteLa vitesse est un fléau, particulièrement en Russie où chaque année 200 000 personnes sont blessées dans un accident de la route. Pour conscientiser les gens pressés aux dangers de la vitesse, un organisme de prévention de la sécurité routière russe a décidé de surprendre les internautes friands de vidéos d’accidents. Une caméra installée sur le tableau de bord filme la route. Il ne se passe rien pendant 10 minutes. Le trafic semble lent. L’internaute s’ennuie. Il décide donc d’accélérer le défilement de la vidéo à la recherche d’images croustillantes. En déplaçant son curseur le long de la ligne du temps, il entraîne une collision frontale avec un camion.

L’accident ne se produit que lorsqu’on accélère la vidéo. Seuls les gens pressés expérimentent la sensation de l’accident fatal. Dans la vie comme sur YouTube, «don’t rush» dit le message.

Dans ces deux cas, le contenu est simple à comprendre. Sous une forme plus traditionnelle, le message ne passerait sans doute pas, trop moraliste, trop éculé, pas assez remarquable, pas assez captivant. L’imagination des créateurs de contenu couplée à l’utilisation audacieuse de la technologie permet de rendre le contenu encore plus percutant, mémorable et viral.

Pour d’autres exemples de marketing de contenu:

Sujets connexes :