Un roman pour du poulet?

maxresdefault

Saviez-vous que la fête des Mères est le jour le plus achalandé chez KFC? C’est à cette occasion que la chaîne de poulet frit fait son plus important chiffre d’affaires. KFC (qu’on appelle au Québec PFK) en a profité pour publier un roman intitulé, sans rire, « Les tendres ailes du désir ». C’est une forme de marketing de contenu.

À l’occasion de la fête des Mères, le fameux Colonel Sanders signe Tenders Wings of Desire, un livre offert en version numérique. Celui-ci raconte l’histoire de Lady Madeline Parker qui fuit des fiançailles sans amour. Elle finira par tomber dans les bras d’un beau marin au passé mystérieux.

Tout se passe en 96 pages, et en anglais. Ce n’est pas de la grande littérature, il n’y a rien de croustillant dans les pages de ce roman qui s’inspire de la célèbre collection Arlequin, on n’y parle même pas de friture ou de panure. Mais le contenu touche son auditoire.

La marque a donné une centaine d’exemplaires à ses fans Facebook. Mais le livre est aussi vendu sur Amazon au prix modeste de 0,99 $.

Le livre fait partie d’une campagne de marketing de contenu qui comprend aussi un petit film kitch.

Évidemment la sortie du livre correspond aussi au lancement d’une promotion à 20 $ qui nourrit toute la famille car, comme le dit la promo, «C’est le jour des mamans, laissez le Colonel Sanders s’occuper du repas – et des fantasmes de maman, en lui offrant Tender Wings of Desire.»  

Selon KFC, les ventes augmentent de près de 40 % le jour de la fête des Mères. Il se vendrait ce jour-là 6,5 millions de morceaux de poulet à 380 000 familles.