Les YouTubeurs sont les nouvelles stars | Tendance 2016

pewdipieAu début, il y a exactement 10 ans, YouTube était un canal de diffusion de vidéos maison. Les meilleures vidéos, les plus mignonnes ou les plus débiles devenaient virales. Les marques se sont emparées du phénomène en cherchant à créer le buzz à tout prix. Et puis, les temps ont changé. Les gens ont découvert les YouTubeurs.

On est passé de la course à la viralité à la recherche de relations à long terme. Les YouTubeurs se sont bâtis des auditoires fidèles. Et la recette a été payante…

Récemment, Forbes a ajouté un top des YouTubeurs dans sa liste des revenus les plus élevés par type d’industrie.

En tête des millionnaires de YouTube: le suédois Pewdiepie avec 40 millions d’abonnés et 12 millions $ de revenus par an. Derrière lui, Smosh avec 21 millions d’abonnés puis Benny et Rafi, 13,5 millions d’abonnés.

Le nombre d’abonnés ou de vues n’est pas une garantie de revenus. Les YouTubeurs gagnent surtout de l’argent grâce aux contenus de marques.

Pour les marques, quelle opportunité! Elles n’investissent plus dans le contenant (le tuyau), elles misent sur le contenu (les YouTubeurs).

Pour une marque de produits de beauté, par exemple, il est désormais plus facile, plus accessible et plus ciblé d’investir dans des chaînes YouTube comme In the frow, The Beauty Crush, Alex Centomo ou Estée Lalonde que de produire un film à grand déploiement réalisé par John Cameron avec Marion Cotillard en vedette.

Le partenariat entre les marques et les YouTubeurs permet de générer du contenu que les gens aiment, regardent et veulent partager…

Snickers a ainsi fait appel à des dizaines de YouTubeurs dans différents domaines et différents pays pour qu’ils fassent, à leur manière, leurs habituelles capsules vidéo, que ce soit des démos de maquillage, des tutoriels de bricolage, des tests de bébelles électroniques… Pas de pub, pas de mise en scène artificielle… Et la fin, un petit clin d’œil à la marque. C’est tout.

Toyota a demandé à Rahat, le célèbre magicien de YouTube, de créer des tours pour son nouveau modèle Aygo en Europe. L’illusionniste s’est ainsi transformé en siège d’auto pour faire croire que la voiture roulait sans chauffeur.

Au Québec, les YouTubeurs commencent à occuper le devant de la scène.

La maison de production Attraction Images a lancé récemment Le Slingshot, un studio de création qui représente des YouTubeurs comme Cynthia Dulude et ses tutoriels de maquillage, Emma Verde, Catherine Francoeur ou Simon Leclerc

Quebecor de son côté a lancé Goji qui propose de gérer et d’accompagner les YouTubeurs dans le développement de leurs projets.

En retard d’une tendance, la télé regarde le phénomène de haut … Pendant que les auditoires plus jeunes se tournent vers de nouvelles stars qui font désormais des cotes d’écoute qui dépassent de plus en plus souvent celles des émissions en Prime Time.

L’engouement pour YouTube et ses vedettes se retrouvent également sur d’autres plateformes comme Snapchat, Vine, Instagram, Tumblr…. où les fans sont fidèles et les nouvelles stars de plus en plus populaires,

 

Consultez nos 7 autres tendances 2016 en médias et contenu

Pour ne rien manquer des tendances et bonnes pratiques en marketing de contenu, abonnez-vous à notre infolettre.

Découvrez comment mettre le marketing de contenu au service de votre organisation: lisez le Guide du marketing de contenu.

Besoin d’aide pour votre stratégie de contenu ou pour produire des contenus efficaces? Consultez les services offerts par Esprit de Marque.

Sujets connexes :